Quand sont apparus les solutions et gels hydroalcooliques ?

          Déjà Hippocrate préconisait l’emploi du vinaigre de l’alcool et de l’acide pour traiter les infections.

          C’est en 1847, que le austro-hongrois Ignace Semmelweis, médecin obstétricien, constate qu’une bonne hygiène corporelle du médecin, en particulier le lavage des mains entre chaque examens, évite au patient d’être contaminé. Ce qui nous paraît évident aujourd’hui ne l’était pas du tout il n’y a encore pas si longtemps que cela. Ce sont des gestes très simples qui sauvent parfois nos vies.

1867: l’anglais Joseph Lister invente le concept d’antisepsie: ensemble des méthodes prévenant et traitant l’infection.  Il l’applique à la chirurgie et à la désinfection des plaies grâce à des produits iodés.

          Les produits hydro-alcooliques, quant à eux, existent depuis l’après guerre aux Etats-Unis mais n’apparaissent en France que dans les années 90. La route est parfois bien longue pour traverser l’Atlantique! Ils commencent à être utilisé dans le milieu hospitalier notamment pour le gain de temps qu’ils représentent de part leur rapidité d’ utilisation.

          Leur utilisation en remplacement ou en complément du lavage chirurgical se diffuse dans les blocs opératoires, jusqu’à en devenir obligatoire dans la plupart des établissements médicalisés. C’est sous l’implusion du CLIN ( comité de lutte contre les infections nosocomiales) que se généralise la procédure de désinfection des mains avec une solution hydro-alcoolique. 
Aujourd’hui les solutions hydro-alcooliques s’invitent de plus en plus dans nos foyers afin de limiter les risques de contamination au quotidien. Le virus H1N1 plus communément appelé la Grippe A a joué un très grand rôle à la profusion des produits hydro-alcooliques dans nos maisons.

Les commentaires sont fermés.